Radiofréquence dans les fibromes utérins

Les MYOMES utérins, appelés également fibromes, sont les tumeurs bénignes non
cancéreuses qui touchent le plus fréquemment les femmes en âge de procréer.

50 à 70 % des femmes auront un fibrome au cours de leur vie. Cette tumeur bénigne peut se développer sur n’importe quelle partie de l’utérus.

Les myomes ne provoquent pas tous d’effets secondaires, certains restent silencieux et asymptomatiques. D’autres, au contraire, peuvent provoquer de nombreux symptômes handicapants : compression de la vessie et du rectum, douleur lors des rapports sexuels, infertilité, avortements à répétition et altération de la qualité de vie de la femme ayant une répercussion sur la vie privée, professionnelle et sexuelle.

La radiofréquence consiste à détruire la tumeur par échauffement. Il s’agit d’un traitement ambulatoire sans anesthésie générale (seul un antalgique est administré), réalisé par voie vaginale sous contrôle échographique, par le biais d’une petite aiguille. L’arrêt de travail n’est pas nécessaire puisque la patiente reste 2-3 heures en observation avant de regagner son domicile le jour même. On estime qu’environ 60 à 80 % du fibrome aura disparu dans un délai de 4 à 6 mois.

Tous les myomes ne peuvent pas être traités par RADIOFRÉQUENCE. Ils doivent être étudiés un à un afin de sélectionner le meilleur traitement pour chaque cas.